AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 1oo % - Une 'tite cocotte en papier ? [ Origami : Gijinka /Civil ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Origami

avatar

Messages : 2

MessageSujet: 1oo % - Une 'tite cocotte en papier ? [ Origami : Gijinka /Civil ]    Mar 21 Juil 2015 - 20:02

Fiche Gijinka

Nom : Origami
Surnom(s) : Origami
Âge : 20 ans plus ou moins
Orientation Sexuelle : Hétéro.

Pokémon : Mistigrix
Niveau : 27
Attaques :
□ quad : Implore
□ quad : Queue de fer
□ quad : Griffe
□ ses deux formes : Regard Noir
□ ses deux formes : Choc Psy
□ ses deux formes : Mur Lumière

Camp : Civil
Métier : Diseur de bonnes aventures/ Voleur


Physique :

Origami, âgé donc d’une vingtaine d’année comme écrit plus haut, est un jeune homme qui n’est ni moche, ni gros, ni abîmé tout le reste. Non, le gijinka est tout ce qu’il y a de plus joli à voir. Du moins, il l’aurait été si sa peau n’avait pas gardé sa teinte bleutée de Mistigrix. Oui, ce teint d’un bleu des plus énigmatique, des plus mystérieux, ce qui avait poussé pas mal de gens à se poser quelques questions.

Origami a donc la peau bleu, ce qui le fait ressortir assez bien d’une foule entourée d’humain. Néanmoins, comme dit aussi tout à l’heure, le jeune garçon reste très beau à voir. Plutôt bel homme, il a encore des traits enfantins qui le font paraître plus jeune que son âge. Ses cheveux d’un bleu violacé clair, passant presque au pastel, avec des reflets argentés lui valent aussi beaucoup de louanges. Pas mal de gens s’étaient battus pour lui arracher quelques mèches et les revendre à très bon acheteur. Les traits du visage enfantins, avec quelques rondeurs au niveau de la tête, Origami présente aussi un petit nez, plus plats que la normale avec une toute petite truffe sur le bout.
Origami n’exprime aucune émotion à travers son visage, du moins, il aura très souvent une petite moue qu’il s’efforce de garder. Car si vous avez le malheur de voir Origami sourire, vous allez être bien surpris. Derrière cet air qu’on pourrait croire gentil, attentionné (même si sa mine boudeuse pourrait faire croire le contraire), il se dévoile derrière ses petites lèvres une multitude de petites dents, toutes pointues et prêtes à trancher n’importe quel objet qui s’opposerait à sa fermeture.

L’un des plus gros mystère aussi de ce jeune Gijinka reste les symboles qu’il porte sur sa peau. Cette dernière dégrade au blanc vers le bout de ses bras et le bout de ses jambes, laissant ses main et pied blancs comme du nacre. Les symboles ne sont visibles que sur sa peau bleutée, ils sont aussi blancs que ses mains, mais il y en a encore plus sur ses membres blanchis, ils sont juste invisibles en temps normal. La seule façon de les voir serait de le voir puiser dans ses réserves psychiques, faisant tourner ces « runes anciennes » vers le bleu néon. Un bleu néon qui rappellera aussi la couleurs de ses yeux. Son iris est d’un vert mentholé, mais sa pupille et ce qui est normalement le blanc des yeux chez les humains normalement constitué est d’un bleu vacillant entre le clair et le foncé selon l’humeur du porteur.

Origami n’est pas quelqu’un qui fait dans la normalité, quelque peu excentrique déjà par son apparence naturelle, il choisit aussi un style vestimentaire qui le définit très bien. Il porte sur lui un poncho qui lui arrive au niveau des avants bras, d’un bleu nuit nuancé avec quelques tâches de poussière qui ont blanchis quelques zones sans pour autant effacer totalement le bleu. Le vêtement porte 3 fines rayures sur le bas d’un violet très clair et un œil blanc stylisé les coupes. Il porte en dessous de ceci un débardeur ou marcel assez long vers le bas et d’un violet clair comme les rayures. Il porte en dessous un pantalons, très long, qui retombes sur ses pieds pour les couvrir jusqu’au orteil, ce qui agit un peu comme des mitaines de pieds. Le jean est aussi foncé que la peau du jeune homme mais il vire plus vers le violet alors que la peau est plus vers le bleu foncé.

Ses attributs de Gijinka sont déjà sa peau, mais aussi ses oreilles de Mistigrix et sa double queue qui agissent un peu comme des petits plumeaux. Il porte aussi au dessus de sa tête, comme une auréole, la touffe de cheveux que les Mistigrix mâles ont sur le haut de leur tête. Mais sous cette forme semi humaine, la touffe flotte au dessus de sa tête comme un fantôme ou un esprit protecteur le ferait. Il se sert d’ailleurs de cette petite touffe pour interpréter le monde qui l’entoure, il l’utilise comme un radar.

Sous sa forme Quad, le jeune Origami a tout d’un Mistigrix des plus normal, mais la différence réside dans son caractère.

Caractère :

Il est très difficile de connaître Origami par cœur, même impossible pour quiconque sur terre, à part di cette personne tien vraiment à s’en mordre les doigts et à se perdre dans des calculs de probabilités mathématiques à s’en faire fondre le cerveaux. Vous l’aurez peut-être compris mais Origami est extrêmement lunatique.

Oui, Lunatique, c’est bien le seul mot qui pourrait définir au mieux le personnage. Être lunatique comme lui en plus, ce n’est pas faire un résumé mais vraiment tout dire de lui. Son caractère est indescriptible sans ce mot. Et comme tout le monde connaît le sens, y’a aps vraiment beaucoup de choses à dire.

Comment ça « Azy développe bowdel ! » ? Ok ok…

Donc, Origami est un jeune homme très lunatique, mais ce côté ne se ressent pas forcément dans ses émotions vu que le jeune homme reste très… stoïque face au monde qui l’entoure. Mais sa lunaticité … ouais ça marche comme mot, j’vous dit que ça marche… se ressent surtout dans ses actions et quelque peu dans ses paroles.
Origami n’est pas souvent quelqu’un de très bavard, mais parfois, lors d’une incroyable heureusité, il est éloquent. Mais dans toute circonstance, il s’empêchera avec plus ou moins d’aise de sourire. De peur d’effrayer les gens.

Mais, Origami, en plus de son côté lunatique possède une partie encore plus inexplicable dans son esprit. De temps en temps, il sera prit d’un excès de rage et de folie et, dans ces moments, son côté animal, sa forme quad prend le dessus. Il se remet en Mistigrix, lui qui aime pourtant être sous sa forme humaine vu qu’il aime son originalité. Le Mistigrix qu’il devient n’a rien a voir avec un petit chaton tout gentil, oh non. Il peine déjà à retenir ses oreilles de se relever pour laisser découvrir ses yeux « internes ». Ces yeux sont caché derrière ses oreilles en permanence sauf quand il utilise ses pouvoirs psychiques car ils sont très puissant. Au stade où il en est, il serait capable de déformer sa réalité et aussi celles des autres pour plonger tout le monde dans un rêve qui pourrait paraître doux mais qui, finalement, engouffre les gens dans un cauchemar plus le rêve avance.
Danger public ? Peut-être, mais le jeune homme a appris à se contrôler avec le temps et un tel incident ne pourrait jamais arriver de sitôt.

Car Origami est finalement le seul sur la planète à se comprendre à peu près mieux que tout les autres, alors il sait quand il faut se calmer, jouer l’ermite et s’enfermer dans sa petite boutique de spiritisme.



Background :

Avant tout, ce qu’il faut savoir du jeune Origami, c’est qu’avant de devenir aussi lunatique, une série d’évènement lui est arrivé pour qu’il en arrive à ce stade. ( franchement, on dirait pas un message d’avertissement ? )

Origami est né en pleine nature, loin de Ginkou, loin de la ville, loin de la pollution, loin des humains, loin de tout ce qui pouvait le nuire et le corrompre jusqu’à la moelle.
Petit Psystigri, à peine né, qu’il état déjà choyé par tout le monde, surtout par sa sœur Cocotte. Faible, lui ? Non surement pas, mais sa petite taille, plus petite que la moyenne, le faisait parraître plus faible. Et, qui plus est, il était plus léger et plus fin que ses compère.

Le Psystigri à grandit dans une meute des plus harmonieuse. Il était le seul a avoir une sœur jumelle, quelqu’un avec qui il restait H24… Et, oh mon dieu qu’il était patient le pauvre. Cocotte n’était en rien une personne méchante mais… Elle était une grosse profiteuse et adorait rouler les gens dans la farine ( et pas celle qui rend foufou, pas encore à cet âge là ).
Des fois, elle se prenait de bonnes correction mais elle osait mêler son frère à travers tout ça.
Déjà à cette époque Origami n’était pas trop éloquent, alors il ne disait rien et se contentait juste d’utiliser ses pouvoirs psychiques combinés avec ceux de sa sœur qui mettaient à terre tous les autres enfants de leur âge et même parfois plus âgé.

Les années passaient et les deux avaient atteins l’âge de choisir leur camps, allait-il partir pour chercher une autre meute ou resteraient-ils avec leur famille ? Le choix fut très simple, Cocotte prenait son frère à bras et s’en allait avec lui, au loin, préférant l’aventure a la monotonie de la meute. Enfin, par aventure, elle entendait par là qu’elle avait le monde entier à qui faire des mauvais tours maintenant.
Puis, s’ils allaient assez loin, ils auraient les humains aussi à embêter, et ça ce n’était pas un détail négligeable, tout est tellement bon quand on rigole…

Mais, hélas, la chère Cocotte fut très vite attrapée par un dresseur qui avait bien vite compris où la jeune pokemon voulait en venir. Et alors qu’elle appelait son frère à l’aide, Origami restait caché. Plus peureux que sa sœur, il avait bien eu du mal à bouger la moindre moustache même des heures après le passage du dresseur. Il était pourtant bien parti non ?

Les années passaient alors, Origami avait continué à grandir seul et avait finalement évolué en un Mistigrix des plus normal qui soit. Mais quelques jours après son évolution, il se voyait de plus en plus doué de parole, sentant ses membres s’allonger pour finalement prendre forme humaine.
Lui qui vivait dans la nature, le plus loin des hommes sauf pour voler de la nourriture, le pokemon n’avait rien à craindre. Il s’empressait de voler des vêtements au premier voyager innocent qui passait par là, histoire de se camoufler dans la foule lorsqu’il irait dans le domaine humain. Mais à peine sa première visite depuis qu’il avait prit sa forme d’humanoïde faite qu’il était déjà enfermé dans une cage.
A cette époque, beaucoup de pokemon avaient eu droit à leur transformation eux aussi, ayant prit d’assaut une île où ils étaient censés vivre en paix. Quelques guerres avaient eu lieu et d’autres conflits mais rien qui n’avait alerté le continent où se trouvait Origami. N’ayant d’ailleurs jamais entendu parlé de ces histoires, il y prit connaissance avec le commérage qui se formait autour de lui. Enchaîné et enfermé dans une cage, il était affiché comme un monstre de foire aux yeux des autres humains. Cherchaient-ils à prendre ne quelconque revanche envers les Gijinka en faisant de telles choses ? Peut-être…

Toujours aussi peu éloquent, Origami ne prit nullement sa défense, se laissant tirer de partout par les enfants, se laissant arracher des mèches de cheveux que tout le monde convoitaient tant pour leur beauté. Surtout que, pour une fois, le Gijinka avait exactement les même cheveux que la fourrure de Mistigrix qui valait extrêmement chère et qui était rare et qu’en petites quantités. Là, un véritable régal ! Le jeune garçon se laissait faire, sans souffler un seul mot… Mais au fond de lui, il laissait son envie de liberté fleurir jusqu’à ce qu’un jour, tout pète.

Origami, malgré son côté lunatique reste quelqu’un de très gentil, il ne voulait pas se débarrasser d’humain aussi injustement, surtout si ce n’était que pour son égoïste petite vie… Mais là, c’en était trop. Laissant son énergie psychique déclencher un véritable raz-de-marée sur le village en modifiant la réalité, le jeune homme était enfin libre.

Ginkou était peut-être la seule île où il trouverait le repos, là où il serait à l’abris. Tant pis pour sa sœur, tant pis pour la famille qu’il aurait tant voulu retrouver aussi… Il se faufilait dans la valise d’un voyageur qui allait dans la direction que le Mistigrix voulait, le contrôlant par télépathie pour ensuite poser ses pieds sur la terre tant convoité.
Ce qu’on pouvait dire, c’est que le jeune homme fut aux premiers abord assez déçu, il s’attendait à un endroit de rêve mais face à lui se dressait des villes polluées de partout…

Bon, après tout, c’était mieux que de rester enfermé. Pendant quelques mois il récoltait de l’argent par n’importe quel moyen pour se payer une petite maison pour enfin y installer une boutique de spiritisme.
Revenir en haut Aller en bas
Willie W. Weber
Humain
avatar

Messages : 358
Humeur : Laisse tomber Morray, c'est la guerre !

MessageSujet: Re: 1oo % - Une 'tite cocotte en papier ? [ Origami : Gijinka /Civil ]    Mer 22 Juil 2015 - 19:09

Bonjour et bienvenue =) Je consulte ta fiche ce soir et si tout est bon je pourrai te valider d'ici samedi. Désolée d'avance pour l'attente, on t'oublie pas !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.pokegraph.com/
Origami

avatar

Messages : 2

MessageSujet: Re: 1oo % - Une 'tite cocotte en papier ? [ Origami : Gijinka /Civil ]    Mer 22 Juil 2015 - 21:20

T'en fait pas, c'est Rift de toute façon, je peux attendre :'D
Revenir en haut Aller en bas
Willie W. Weber
Humain
avatar

Messages : 358
Humeur : Laisse tomber Morray, c'est la guerre !

MessageSujet: Re: 1oo % - Une 'tite cocotte en papier ? [ Origami : Gijinka /Civil ]    Dim 26 Juil 2015 - 0:19

Ah ouaiiis bon bah ça attendra alors BETCHPLZ

Plus sérieusement : niveau/attaques ok, physique/caractère ok, par contre pour la dernière partie du background notamment il y a des trucs à revoir. En particulier concernant la manière dont il est parvenu sur Ginkou - on a pas de date donc je présume que son arrivée est récente - or il n'y a pas de voyageurs qui se rendent sur Ginkou, l'île est complètement fermée au reste du monde depuis l'Aboutissement, les voyageurs sont vraiment des exceptions. Faudrait trouver une solution pour ça, sachant que les dernières personnes extérieures à avoir mis le pied sur l'île étaient les combattants envoyés pendant la seconde guerre. Je te laisse y réfléchir.

Ensuite qu'entends-tu par "déformant la réalité" ? S'il s'agit de créer une illusion, aucune attaque de son moveset tel qu'il est présenté ici n'a ces propriétés et ça ne semble pas relever d'une particularité de Mistigrix dans les définitions du Pokédex et autres. Pareil pour ce qui est de contrôler une personne par télépathie (dit comme ça c'est même overpower et ce serait un peu folklorique IRP) donc à préciser également.

Dernier point, moins important mais qui gagnerait à être précisé aussi : comment un individu sans ressources, qui ne connaît personne sur l'île, peut trouver de quoi s'acheter une maison et ouvrir une boutique en quelques mois ? Pas impossible après tout, mais à condition que tu élabores parce que c'est pas anodin.

Donc voilà, et puis si en corrigeant ces quelques petites choses tu arrivais à caser un rapide topo sur ses relations/opinions par rapport à la mafia, la poképolice et la situation des Pokémon/humains ce serait nickel !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.pokegraph.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1oo % - Une 'tite cocotte en papier ? [ Origami : Gijinka /Civil ]    

Revenir en haut Aller en bas
 
1oo % - Une 'tite cocotte en papier ? [ Origami : Gijinka /Civil ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MICHE DE CAMPAGNE EN COCOTTE.
» Les amants de papier
» Origami - Une épidémie a lui tout seul.
» C'est toujours la p'tite bête qui mange la grosse !
» Un coupe papier intégré et du silicone dans l'arrière train.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gijinka Pokémon :: Administration / Hors-Jeu :: Présentations :: Présentations inactives-
Sauter vers: